C:\Users\BOST François\Documents\DIVERS\MAGIC\INTERVENTION PERSONNELLE AUX COLLECTIONNEURS\ROPE TRICK\IMAGES\Indian-Rope-Trick - Copie.jpg

Le mystère de la corde indoue. Ou comment une vraie fausse histoire est devenue… un vrai tour de magie

Conférence de François Bost, Professeur des universités et Président de l’association Magie, Histoire et Collections (magiehistoireetcollections@gmail.com)

Après une conférence très remarquée l’an passé sur la mission spéciale de Robert-Houdin en Algérie, François Bost présentera cette année l’histoire incroyable et fascinante du « mystère de la corde indoue », ainsi que ses racines historiques profondes, sous la forme d’une enquête passionnante qui s’appuiera sur des archives, des documents peu connus ou inédits, des photographies exceptionnelles et des extraits de films.

Tout le monde connaît le tour mythique de la corde indoue. Ressassé à l’envi, celui-ci a énormément contribué à l’image et à la popularité de l’art magique. Un enfant grimpe le long d‘une corde qui s’est élevée magiquement en l’air ; puis il disparaît arrivé à son sommet. Furieux, le magicien monte avec un sabre et il disparaît à son tour. Les morceaux disloqués et ensanglantés de l’enfant tombent alors sur le sol. Revenu à terre, le magicien les ramasse et les place dans un panier d’où l’enfant ressort… ressuscité !Surnaturel et miraculeux, ce tour incroyable est l’un des plus célèbres du répertoire magique. Gagnés par le goût du public pour l’orientalisme, les plus grands illusionnistes de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle l’ont mis à leur répertoire dans des versions plus ou moins convaincantes. Mais ce que l’on sait peu, c’est que ce tour n’est pas né en Inde, dans les conditions que l’on croit, puisqu’il est véritablement apparu le 9 août 1890, aux Etats-Unis, sous la plume d’un journaliste débutant du Chicago Daily Tribune à l’imagination débordante… D’abord pensé comme un canular potache, ce récit a fait le tour du monde et enflammé bien des esprits. Nombreux furent les aventuriers et les illusionnistes qui partirent  – en vain – en Inde à la recherche de ses improbables démonstrateurs et qui lui inventèrent finalement différents procédés pour arriver à leurs fins.